3 exemples d'utilisation d'une crème anesthésiante

La crème anesthésiante se trouve être un remède parfait contre les sensations douloureuses. Appartenant à la famille des anesthésiques locaux, elle peut se révéler d'une grande aide dans plusieurs situations. Il suffit d'une simple application sur la peau et les souffrances disparaissent. Il fut un temps où la crème anesthésiante était un remède réservé aux professionnels de la santé. Mais aujourdhui, son utilisation s'est démocratisée et certains produits se vendent même désormais sans ordonnance. Voici quelques situations qui pourraient nécessiter l'usage d'une bonne crème anesthésiante.

L'allaitement douloureux

Beaucoup de mamans décident actuellement d'allaiter leurs bébés. C'est une belle expérience. Par ailleurs, on dit souvent que l'allaitement renforce encore plus le lien qui existe entre une mère et son enfant. Le problème, c'est qu'il est parfois source de souffrance. En effet, la première tétée risque toujours dêtre douloureuse. La cause de cette douleur peur être variée. Dans la plupart des cas, c'est la mauvaise position du bébé qui est à l'origine de la douleur. Mais il se peut aussi que ce soit dû à une mauvaise succion ou à un assèchement de la peau ayant provoqué l'apparition de crevasses.

Certes, cette sensation désagréable devrait disparaître au bout de quelque temps, mais les mamans ne sont pas obligées de la subir. Par ailleurs, l'allaitement devrait être un moment exceptionnel qu'une mère partage avec son enfant. Or, ce sera impossible si elle souffre trop. Ainsi, pour que les mamans puissent vivre cet instant de tendresse et de complicité en toute sérénité, elles devraient s'armer d'une bonne crème anesthésiante.

Cet analgésique local peut stopper la douleur au cours de l'allaitement. Il peut agir pendant 2 à 4h. Cela signifie que la douleur peut revenir lors de la prochaine tétée. Mais ça vaut quand même la peine d'essayer. En tout cas, la crème anesthésiante peut être d'une aide précieuse pendant les premiers jours d'allaitement.

La première question que les mamans vont poser est la suivante : l'utilisation d'un tel produit ne va-t-il pas nuire à la santé du bébé ? En fait, quelques recherches cliniques ont révélé que certains principes actifs détectés dans la crème anesthésiante, dont la lidocaïne et la prilocaïne, sont déjà présents dans le lait maternel. Ainsi, le risque encouru par le bébé reste minime. Néanmoins, avant d'utiliser un produit médicamenteux pendant l'allaitement, il vaut mieux toujours consulter l'avis d'un professionnel de la santé.

L'épilation des jambes

Quand l'été arrive, on a envie de ranger les pantalons et les collants. Il est maintenant temps de montrer ses jambes en portant une petite robe, une mini jupe ou encore un short. Pour les hommes, avoir quelques poils sur le corps est une chose tout à fait normale. C'est même souvent considéré comme un signe de virilité. Mais pour les femmes, c'est une véritable tragédie. Voilà pourquoi, elles sont nombreuses à programmer une petite séance d'épilation. Or, c'est un véritable moment de supplice surtout si on décide d'opter pour une épilation à la cire. C'est une technique douloureuse et pourtant, c'est la plus utilisée vu quelle est la plus économique. De plus, il est possible de la réaliser soi-même à son domicile.

On dit souvent qu'il faut souffrir pour être belle. Mais aujourdhui, ce n'est pas obligatoire. Il existe bel et bien un moyen d'amoindrir la douleur notamment grâce à l'utilisation d'une crème anesthésiante. Le rôle de ce produit, c'est d'insensibiliser la peau pour réduire la souffrance causée par l'épilation.

Simple d'utilisation, la crème anesthésiante s'applique sur les jambes avant la séance. En général, son effet peut durer 4h. Autrement dit, si vous l'utilisez, vous serez protégé contre la douleur tout au long de la séance d'épilation. De plus, il est possible d'acheter certaines crèmes anesthésiantes sans présentation d'une ordonnance. Il n'est même plus nécessaire de se déplacer puisqu'il suffit de déposer sa commande auprès d'une pharmacie en ligne.

En institut, l'utilisation de la crème anesthésiante est aussi au rendez-vous lors d'une épilation au laser ou à la lumière pulsée. En fait, le produit peut stopper les sensations de brûlure. Ainsi, les esthéticiens l'appliquent sur les zones à épiler 1h à 2h30 avant la séance d'épilation afin d'augmenter le confort du patient et pour rendre l'acte indolore. Mais ce qui est encore intéressant, c'est que l'efficacité de la crème anesthésiante se prolonge après le soin. En effet, le patient sera aussi à l'abri des sensations désagréables causées par le passage de l'appareil d'épilation sur ses jambes. Il faut cependant savoir que certaines crèmes anesthésiantes nécessitent une prescription médicale.

Le piercing du nez

Le piercing du nez est une pratique très tendance qui s'inspire dune tradition indienne. Il a fait son apparition en Europe au cours des années 60 et jusquà présent, il compte de nombreux adeptes grâce à son côté esthétique. En effet, un petit piercing sur le nez peut vous attribuer une touche d'oiginalité agréable. Le problème, c'est que sa réalisation est douloureuse. Pour les personnes très sensibles à la douleur, cela risque même de devenir une mauvaise expérience. L'utilisation d'une crème anesthésiante peut vraiment changer la donne.

C'est un antidouleur qui a maintes fois prouvé son efficacité. Il peut pratiquement anéantir la douleur causée lors du perçage de la narine. En effet, la lidocaïne et la prilocaïne qui le compose vont anesthésier la zone à percer et ce pour une durée de 2 à 4 h. Bien entendu, pour obtenir l'effet escompté, il faut utiliser le bon produit.

Concernant le mode d'utilisation de la crème, il est nécessaire d'appliquer une couche épaisse du produit sur l'endroit de perçage. Ensuite, il faut la recouvrir d'un film alimentaire ou bien d'un pansement qu'on peut enlever 10 à 15 minutes avant le début de l'intervention. Il est ensuite nécessaire de laisser le produit agir.

Grâce à la crème anesthésiante, toute sensation de douleur est éliminée pendant et après le piercing. Notons que l'application du produit peut être faite par vous-même ou bien par la personne qui va pratiquer l'acte. Mais ce qu'il ne faut pas oublier, c'est que les contre indications et les effets secondaires existent vu que c'est un médicament comme un autre. Ainsi, par mesure de prudence, n'hésitez pas à demander un avis médical avant l'application de la crème.