Quels sont les rôles de la microflore vaginale

La microflore vaginale désigne l’ensemble de micro-organismes qui se trouvent naturellement à l’intérieur du vagin. Bien que composée de bactéries, cette flore revêt une importante capitale dans la bonne santé et le bon fonctionnement de l’organe sexuel féminin. Quels sont donc ses rôles ?

La microflore vaginale : qu’est-ce que c’est ?

La microflore vaginale désigne les micro-organismes qui peuplent naturellement le vagin. Constituée principalement de bactéries, elle assure le bon fonctionnement et la protection de cet organe. Cette flore est composée de liquide (à savoir de l’eau, des substances provenant du sang et de la glaire cervicale), mais aussi du solide (en l’occurrence des cellules issues des muqueuses du vagin, des bactéries et des globules blancs). Une microflore vaginale en bonne santé renferme une grande quantité et variété de bactéries appartenant à la catégorie des lactobacilles (dans le jargon, il est question de flore de Döderlein), mais aussi des espèces colonisatrices qui proviennent des intestins, de la bouche ou du pharynx.L’équilibre de la flore vaginale

La flore vaginale renferme donc de nombreuses bactéries, surtout des lactobacilles. Toutes ces bactéries contribuent à la protection du vagin en servant de barrière contre les germes qui ne peuvent alors pas infester cette zone. Elles empêchent également certains germes de devenir pathogènes. La microflore vaginale contribue ainsi à éviter les infections et les mycoses.

Pour que cette flore rester saine, il est indispensable de maintenir un certain équilibre, plus précisément un équilibre entre les bactéries saines et les bactéries pathogènes sachant que les premières sont présentes naturelles au niveau du vagin et font en sorte que ce dernier affiche un pH stable tout en assurant la présence de peroxyde d’oxygène, élément indispensable contre les microbes. À noter que la flore vaginale affiche un pH se trouvant entre 4 et 4,5, ce qui caractérise un environnement acide.

Le déséquilibre de la flore vaginale

Il existe différents facteurs qui favorisent un déséquilibre de la microflore vaginale, d’autant plus une cette dernière est très fragile :

  • Les troubles hormonaux qui se manifestent à certains moments de la vie peuvent causer ce déséquilibre. Cela peut notamment se produire avant ou pendant les règles, durant la grossesse ou au cours de la ménopause ;
  • La prise de certains médicaments peut altérer la protection offerte par les bactéries présentes naturellement dans le vagin. Cela peut être constaté chez les femmes suivant un traitement antibiotique ou à base d’ovules.

Il y a également les événements de la vie de tous les jours qui peuvent être à l’origine de ce déséquilibre comme les relations sexuelles (impliquant notamment l’arrivée de spermatozoïde, l’usage de préservatif, le tabagisme, les émotions négatives comme le stress, la fatigue, la natation et le sauna, le tabagisme, les dessous en tissus synthétiques ou trop serrés, les douches vaginales agressives, une hygiène intime trop fréquente ou, au contraire, insuffisante, les savons… À cause de ces différents facteurs, des bactéries pathogènes peuvent se développer. Si aucune mesure n’est prise, des infections, des irritations ou des démangeaisons et autres désagréments peuvent se manifester.

La protection de la microflore vaginale

Afin de préserver la microflore vaginale et éviter les infections, il faut prendre quelques mesures. D’abord, l’hygiène intime doit être impeccable sans être trop intensive ni agressive. Il est recommandé de seulement se laver à l’eau claire et de ne pas s’évertuer à « nettoyer » l’intérieur du vagin. L’usage de savon peut perturber le pH de la microflore et favoriser la prolifération de bactéries pathogènes. Au moindre doute, il est recommandé de demander conseil à un médecin qui préconisera les précautions et/ou le traitement adaptés.